Sheridan 551 Hi-tech

Aller en bas

Sheridan 551 Hi-tech

Message par MARCUS-VERUS le Mer 01 Aoû 2018, 19:48

The job is done (contrat Lodestar)

et Merci My.com !





avatar
MARCUS-VERUS
Brigadier-Chef
Brigadier-Chef

Messages : 804
Date d'inscription : 21/04/2017
CONSEIL 501-3 FELINS AW BRENNUS Hall of Fame Team french Cup

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheridan 551 Hi-tech

Message par Vil_coyote le Mar 14 Aoû 2018, 16:01

pareil pour moi.

on gagne facilement des véhicules premium sur AW.

je te rejoins, merci my.com

j'ai compté, j'ai gagné 21 véhicules premium, ils sont généreux.
avatar
Vil_coyote
Maréchal Des Logis Chef
Maréchal Des Logis Chef

Messages : 656
Date d'inscription : 17/03/2016
CONSEIL 501-3 FELINS - AW Team French Cup

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheridan 551 Hi-tech

Message par ACE OF SPADES le Mer 15 Aoû 2018, 10:42

M551 Sheridan (USA)
jeudi 30 avril 2015, par HistoireDuMonde.net



Type : char léger.
Equipage : 4 hommes.
Armement : un canon/lance-missiles de 152 mm ; une mitrailleuse coaxiale de 7,62 mm ; une .50 antiaérienne ; 4 tubes lance- pots fumigènes de chaque côté de la tourelle.
Blindage : secret.

Dimensions :
longueur 6,299 ni ;
largeur : 2,819 m ;
hau­teur (hors tout) : 2,946 m.
Poids en ordre de combat : 15,83 t.
Pression au sol : 0,49 kg/cm2.
Moteur : Detroit Diesel 6V53T 6 cyl. diesel, développant 300 Ch à 2 800 tr/mn.

Performances :
vitesse sur route : 70 km/h ;
vitesse sur l’eau : 5,8 km/h ;
autonomie : 600 km ;
obstacle vertical : 0,838 m ;
coupure franche : 2,54 m ;
pente : 60%.
Temps de service : introduit en 1966 dans l’armée amé­ricaine et toujours en activité.

En août 1959, l’armée américaine lançait un appel d’offres pour « un nouveau véhicule blindé supérieur à tout matériel existant dans sa propre armée et dans celle de tout adver­saire ». L’année suivante, la division Allison de la General Motors Corporation recevait un contrat de recherches pour un véhicule appelé Armored Reconnaissance Air-borne Assault Vehicle (ARAAV).

L’engin, appelé à des mis­sions de reconnaissance et à des missions antichars, devait remplacer à la fois le char léger M41 et le 90 mm antichar automoteur M56. Le premier prototype, désigné XM55 1, fut achevé en 1962 et suivi par onze autres proto­types. Tard dans l’année 1965, un contrat de production fut accordé à Allison et les premiers véhicules de série furent prêts en 1966 sous la désignation de M551, ou Sheridan.
A peine la fabrication avait-elle débuté que de nombreuses déficiences se firent jour et en conséquence, tous les véhi­cules sortant de chaîne durent être immédiatement stoc­kés parce qu’inaptes au service.

Plus tard, tout le pro­gramme Sheridan /« Shillelagh »/M60A2 fut soumis à l’exa­men d’une commission d’enquête des forces armées et l’un des témoins entra dans la légende en déclarant au cours d’une des séances : « Nous avons tant de Sheridan qu’ils commencent à nous sortir par les oreilles. »
Les problèmes se posaient dans trois domaines princi­paux : d’abord, les caractéristiques automobiles du véhi­cule, ensuite le système de missiles « Shillelagh », enfin la munition sans douille. Il fallut près de quatre années pour surmonter toutes les difficultés et en 1968, les M551 furent déployés au Vietnam où le combat réel révéla d’autres lacunes que l’on finit aussi par combler.

Dès lors, le M551 fut livré à des unités américaines sur le sol des Etats-Unis. en Allemagne et en Corée du Sud. Enfin, l’engin fut testé par plusieurs autres armées, notamment l’armée austra­lienne, mais ne fut adopté par aucune.
La production se clôtura en 1970 sur le 1 700e exemplaire.
La coque du Sheridan est toute en aluminium tandis que la tourelle est en acier corroyé. Le chauffeur a son poste
à l’avant de la coque, les trois autres membres de l’équi­page dans la tourelle, le pourvoyeur à gauche, le canonnier et le chef de char à droite. Le moteur et l’ensemble de transmission se situent à l’arrière de la coque ; la suspen­sion à barres de torsion comprend cinq roues de route, le barbotin à l’arrière, la roue tendeuse à l’avant. Il n’y a pas de galets supports.
La caractéristique la plus intéressante du Sheridan est son armement un canon/lance-missiles de 152 mm qui pointe en site de -8° à +19° et en azimut sur 360°. Une mitrailleuse de 7,62 mm est montée dans l’axe de l’arme­ment principal, une Browning .50 sur la coupole de com­mandement. Cette dernière arme ne peut être servie de l’intérieur et aujourd’hui, l’expérience acquise au Vietnam la fait très souvent doter d’un bouclier.
Le canon/lance­missiles de 152 mm, monté par la suite sur le M60A2 et le MBT-70, peut tirer soit le missile « Shillelagh », soit une gamme de munitions conventionnelles comprenant les obus HEAT-T-MP, WP ou à shrapnells.
Tous ces projectiles sont à douille combustible, laquelle constituait d’ailleurs l’un des problèmes dont le char a souffert au début de sa carrière. Souvent ’la combustion était incomplète et lorsqu’on ouvrait la culasse après le tir, on y trouvait des débris de douille dont certains brûlaient encore et pou­vaient échouer dans la chambre de combat.
Le missile « Shillelagh », mis au point par l’armée américaine et la Philco-Ford Corporation, a une portée maximale d’environ 2 000 m. Le missile est guidé par le canonnier qui doit sim­plement garder sa ligne de visée sur l’objectif pour être sûr d’un coup au but Le missile lui-même pèse 26,7 kg et est propulsé par moteur unique à carburant solide dont le temps de combustion est de 1,18 seconde.
Dès que le mis­sile quitte le tube, quatre ailettes se déploient à l’arrière et l’amènent sur l’objectif grâce à un système de guidage par infrarouges, ce qui dispense le canonnier d’estimer la dis­tance et de tenir compte du mouvement de l’engin ennemi.

Le Sheridan emporte d’ordinaire 8 missiles et 20 obus mais plusieurs combinaisons sont possibles suivant les circons­tances ; par ailleurs, il est approvisionné à 1 000 coups de .50 et 3 000 coups de 7,62 mm.
Le char est équipé d’une jupe de flottabilité qui lui permet de se propulser sur l’eau grâce à ses chenilles.
L’équipement standard comporte un appareillage de vision nocturne et un ensemble de protec­tion NBC.

L’intention primitive était d’adapter au châssis du Sheridan toute une famille de véhicules comportant des automoteurs, un système d’armes antiaériennes, un ravi­tailleur, un porte-mortier et un MICV, pour n’en nommer que quelques-uns, mais aucun de ces engins n’alla plus loin que la planche à dessin.
Depuis peu, le prototype d’un She­ridan A VLB est en cours d’essais. Depuis les vicissitudes qu’a subies à ses débuts tout le programme M551/« Shille­lagh »/M60A2, le Congrès américain surveille de très près la construction de tous les chars.

_________________
ACE OF SPADES
Chasseur de casquettes
avatar
ACE OF SPADES
Chasseur
Chasseur

Messages : 55
Date d'inscription : 10/06/2018
501 RCC IRL (unité) MEIN GOTT !!! C EST NOEL !!! CA SENT LE SAPIN ....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheridan 551 Hi-tech

Message par ACE OF SPADES le Mer 15 Aoû 2018, 10:54

Voici également quelques-unes des raisons faisant que les G.I's avaient la trouille d'utiliser ce char au Vietnam ....

Problèmes rencontrés avec le canon/lanceur M81
Les rayures du canon de 152 mm engendraient un effet d'autorotation qui serait néfaste durant le vol du missile antichar Shillelagh, le problème a été résolu en creusant un sillon sur toute la longueur de l'âme du canon, le corps du missile Shillelagh possède une bande protubérante sur toute la longueur qui vient se glisser dans le sillon à la manière d'une clé, l'empêchant de tourner sur lui-même durant son expulsion du canon.
Le problème, c'est que le sillon fragilisait le canon, des fissures sont apparues et la durée de vie sur les premiers canons M81 ne dépassait pas les 100 tirs. Cet ennui a été résolu en réduisant la profondeur du sillon au même niveau de celle des rayures, la durée de vie fut portée alors à 200 tirs.
Les obus à étuis combustibles de 152 mm laissaient parfois des résidus imbrûlés dans le canon, il n'y avait pas non plus d'extracteur de fumées; les gaz de propulsion toxiques ayant tendance à rentrer dans l'habitacle après ouverture de la culasse. Plus tard, tous les M551 Sheridan se verront équiper d'un canon M81E1, une version améliorée du M81 équipée d'un système d'injection de CO₂ pour nettoyer le canon de toute impureté après chaque tir.
Les cartouches de poudre sans étuis entièrement combustibles propulsant les obus de 152 mm ont posé pas mal de problèmes : premièrement, elles étaient extrêmement fragiles, on pouvait les comparer avec de gros morceaux de sucre cylindrique. Les obus devaient être manipulés soigneusement par le chargeur, donnant au canon/lanceur M81 une faible cadence de tir.
Deuxièmement, la poudre propulsive était très sensible au feu et à l'humidité, outre le sac en amiante, chaque culot des obus de 152 mm devait être enveloppé dans une gaine en Néoprène pour prévenir la formation de moisissures. Ces deux emballages devaient être retirés avant d'insérer l'obus dans la chambre du canon.

Blindage
La caisse du M551 Sheridan est constituée d'un assemblage de plaque faite en alliage d'aluminium 7039. Les flancs de la caisse incorporent des caissons de flottaison remplis de polystyrène expansé. La tourelle en acier est moulée d'une seule pièce à l'exception du toit.

Les principales pertes furent causées par les mines et les lance-roquettes. Sur les 64 premiers Sheridan envoyés au Viêt Nam, dix roulèrent sur des mines et 12 furent détruits par des RPG-2 ou RPG-77. Beaucoup d'équipages furent décimés après pénétration par une roquette antichar ou encore par l'explosion d'une mine, en effet la moindre étincelle pouvant faire exploser les 20 obus de 152 mm entreposé dans le châssis, le char se transformait littéralement en une sorte de tas d'aluminium fondu avec la tourelle en acier trônant au sommet8.
Les équipages n'hésitaient pas à installer sur l'avant du char un treillis métallique supporté par une armature en bois afin de mettre en échec les projectiles à charges creuses9.

Pour améliorer sa protection face aux mines, le M551 pouvait recevoir un blindage ventral protégeant le tiers avant de la caisse10. Ce surblindage comprenait une plaque d'aluminium recouverte d'une plaque d'acier, les deux étant maintenues à la caisse l'aide de boulons. L'espace entre les deux premiers galets de roulement et le déport de caisse était quant à lui protégé par une simple plaque d'acier boulonnée autour de l'amortisseur du premier galet

_________________
ACE OF SPADES
Chasseur de casquettes
avatar
ACE OF SPADES
Chasseur
Chasseur

Messages : 55
Date d'inscription : 10/06/2018
501 RCC IRL (unité) MEIN GOTT !!! C EST NOEL !!! CA SENT LE SAPIN ....

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheridan 551 Hi-tech

Message par Vil_coyote le Jeu 16 Aoû 2018, 10:00

merci ace
avatar
Vil_coyote
Maréchal Des Logis Chef
Maréchal Des Logis Chef

Messages : 656
Date d'inscription : 17/03/2016
CONSEIL 501-3 FELINS - AW Team French Cup

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sheridan 551 Hi-tech

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum